Newsletter Décembre 2017

anouslaviedechateau

Alors ça y est, le mois de novembre touche à sa fin et on pourra dire qu’il aura été plein de rebondissements jusque dans les derniers jours. A l’heure où nous rédigeons cette newsletter, le Château du Tertre qui trône fièrement sur le campus de l’université de lettres et sciences humaines de Nantes est occupé par une belle bande d’étudiant.e.s et de jeunes exilé.e.s plein.e.s de panache et d’audace ! Et par conséquent pour celles et ceux qui n’auraient pas suivi ou ne seraient pas au courant, on va profiter de l’introduction au programme du mois de décembre de La Dérive pour faire un point sur la situation !

Le samedi 18 novembre suite à la manifestation de soutien aux mineur.e.s étranger.e.s à la rue, l’ancienne école des Beaux-Arts inoccupée depuis des mois est réquisitionnée avec l’objectif d’y héberger les jeunes. Le lendemain c’est une brochette de camions de CRS qui vient annoncer l’expulsion, moins de 24 heures après l’arrivée dans les lieux. Un récit plus détaillé faisant suite à l’expulsion est disponible ICI, concluant l’affaire des Beaux-Arts en prenant acte que :

« Le mouvement Univers Cité ne s’arrêtera pas là. Tant qu’il y aura des bâtiments et logements vides à réquisitionner et des jeunes exilé-e-s à la rue, nous continuerons à ouvrir ces lieux ».

Et par conséquent, le mercredi suivant, suite à une assemblée générale organisée à la fac c’est plusieurs salles du bâtiment Censive qui sont occupées et où s’organisent dortoirs, cuisine collective, salles de cours et réunions (LEUR COMMUNIQUÉ) ! Le dimanche suivant c’est au tour du Château du Tertre d’être investi comme lieu de vie à l’université, et à Ouest France de se demander ce que c’est que cette histoire ? C’est donc des personnes investies dans ces occupations qui se chargent de répondre par vidéo interposée avec des explications probablement cent fois plus claires que ce début de newsletter qui n’en finit plus !

TU PEUX CLIQUER ICI DONC

feuauchateau_30112917

Allez, on est début décembre, les grands froids arrivent et avec eux l’infolettre de ce mois-ci à La Dérive ! Voilà le programme pour les 31 prochains jours (et un peu plus!) :

 

● Samedi 2 Décembre : RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN AU JARDIN DES RONCES ! ●

Le Jardin des Ronces est menacé d’expulsion par les projets d’urbanisme de la municipalité, un rassemblement de soutien est organisé à 14h, Place du Vieux Doulon : discussions, vin chaud et expo photo !

Les autres infos ici : https://lesronces.noblogs.org/

 

● Dimanche 3 Décembre : TOURNOI DE COINCHE ●

Les joueuses.eurs de coinche de La Dérive se donnent rendez-vous tous les premiers dimanches du mois pour des parties enflammées !

Dès 14h à La Dérive

 

● Mardi 5 Décembre : AG MENSUELLE DE LA DÉRIVE ●

L’assemblée générale de ce mois-ci. Pour les nouveaux et nouvelles qui viennent pour la première fois, on se donne rendez-vous à 18h, ce sera l’occasion de se rencontrer, de parler un peu de nouvelles activités à mettre en place !

Rendez-vous au numéro un de la rue du Gué Robert dès 18h

 

● Jeudi 7 Décembre : « POUR UN ANTIFASCISME INCLUSIF » ●

Réunion autour de l’antifascisme et des pistes de réflexion pour y fédérer celles et ceux que l’on entend trop peu.

À partir de18h à La Dérive

 

● Vendredi 8 décembre : « LE CANNABIS ET LE DROIT : OÙ EN EST-ON ? » ●

Présentation suivi d’une discussion.

À partir de 19h

 

● Samedi 9 Décembre : FREE SHOP DE LA DÉRIVE ●

Pour la troisième fois, La Dérive organise son free-shop mensuel. En plus des vêtements, des jouets en tous genres viendront occuper les tables de La Dérive !

Dès 10h pour venir déposer vêtements et jouets, à partir de 13h pour venir faire son marché !

 

● Mercredi 13 Décembre : RÉUNION CONTRE L’EXPULSION DE LA MAJ ●

La réunion mensuelle des collectifs contre l’expulsion de la Maison d’Accueil de Jour de Dalby.

Dès 19h à La Dérive

 

● Vendredi 15 Décembre : CONCERT ET RÉCITS DE VOYAGE ! ●

Présentation d’un récit de voyage à Gaza en présence de l’auteur suivi d’un concert des fabuleux :

CONTRACTIONS (punk de Lyon)

https://contractions.bandcamp.com/

RED GLOVES (punk de Besançon)

https://redgloves.bandcamp.com/

À partir de 19h

 

● Vendredi 5 Janvier : CONCERT ●

Deux groupes de punk hardcore, Pays Basque et volcans d’Auvergne au programme !

HONDARTZAKO HONDAKINAK (punk hardcore du Pays Basque ou de Bordeaux, on sait plus)

http://hondahonda.free.fr/

BORN SORRY (punk hardcore d’Annonay)

https://bornsorry.bandcamp.com/

À partir de 20h

 

● Dimanche 7 Janvier : TOURNOI DE COINCHE ●

C’est toujours des parties de coinche endiablées, faut réexpliquer ?!

Toujours 14h à La Dérive

 

Quant au lieu lui-même, le mois dernier a été riche en changements, les salles de bar ainsi que les sanitaires ont terminé leur mue grâce aux efforts indéfectibles de la commission travaux, si vous n’êtes pas – encore – passé.e.s on ne peut que vous inviter bien chaleureusement à venir admirer le boulot accompli, d’autant plus qu’ont commencé les réflexions autour de l’aménagement final des salles ! Ce mois-ci, c’est au tour de la salle de réunion d’attaquer sa métamorphose, on peut lui prédire du changement dans les prochaines semaines.

La carte de La Dérive enfile elle aussi son bonnet avec l’arrivée d’une carte « hivernale », exit l’ambrée du Bouffay qui est remplacée par la Triple du Bouffay (que certain.e.s avaient pu découvrir lors du week-end de la fête de la bière du mois d’octobre). Arrive avec cette dernière une bière de Jans, de la brasserie San Roce. Les fromages bio de la ferme de Bellechamp restent pour leur part, toujours à la carte, victimes de leur succès et en lice pour tenir tête aux frites de La Dérive à l’élection du plat fétiche des adhérent.e.s.

 

Comme chaque mois, cette newsletter est probablement encore très incomplète, on essaie de tenir le blog et les réseaux sociaux au fait des changements et nouveautés à arriver dans les prochains jours. D’ici janvier on se voit à La Dérive, Commune Libre de Dalby ou partout ailleurs !

 

« La contre-terreur c’est ce vallon que peu à peu le brouillard comble, c’est le fugace bruissement des feuilles comme un essaim de fusées engourdies, c’est cette pesanteur bien répartie, c’est cette circulation ouatée d’animaux et d’insectes tirant mille traits sur l’écorce tendre de la nuit, c’est cette graine de luzerne sur la fossette d’un visage caressé, c’est cet incendie de la lune qui ne sera jamais un incendie, c’est un lendemain minuscule dont les intentions nous sont inconnues, c’est un buste aux couleurs vives qui s’est plié en souriant, c’est l’ombre, à quelques pas, d’un bref compagnon accroupi qui pense que le cuir de sa ceinture va céder… Qu’importent alors l’heure et le lieu où le diable nous a fixé rendez-vous ! »

RENÉ CHAR, Feuillets d’Hypnos, 1946.

Publicités

Newsletter Novembre 2017

Autogestion, collectif, réunion, etc.

La Dérive a pris ses marques. Tout fonctionne plutôt très bien : beaucoup de monde au bar le week-end, un voisinage sympathique et sympathisant, pas de « problème technique » majeur à signaler… Cette situation est réjouissante.

Bien sûr, ça discute toujours beaucoup parmi les membres du collectif, et plus encore peut-être ces dernières semaines.

L’autogestion à laquelle nous aspirons est difficile à mettre en œuvre. Dans l’expérimentation constante qu’implique ce mode de fonctionnement, les avis parfois divergent, certains échanges peuvent être tendus, et certaines discussions, houleuses.

Alors, on se refuse à éviter les conflits qui naissent fatalement de l’hétérogénéité du collectif et, en essayant de prendre soin de la sensibilité de chacun·e, on continue tou·te·s pourtant de travailler à la réalisation de La Dérive.

La chose n’est pas toujours facile. Tout comme n’est pas facile la mise en place d’un fonctionnement autogestionnaire, qui doit constamment se garder des prises de pouvoir internes, et nécessairement accepter de se faire bousculer par les actes et les discours individuels.

On n’y est pas encore, on y sera sans doute jamais tout à fait, et c’est pas grave. C’est même plutôt une bonne chose : on réfléchit, on discute, on fait des efforts, on fatigue, on rigole, on essaye et finalement, on tend vers.

commune-la-2000-002-community-meeting  (l’image est tirée de l’excellent film La Commune, de Peter Watkins)

Conséquence directe et exemple concret de l’autogestion et de ses questionnements, on corrige une info donnée en ouverture du dernier mail de nouvelles. Il y était mentionné que les personnes qui souhaitaient s’investir dans le collectif et intégrer l’organisation de La Dérive pouvaient nous écrire ou passer au bar. Il est bien sûr toujours possible de nous écrire, a fortiori de venir boire un verre, mais il a été décidé que pour intégrer la liste mail interne, les choses se passeraient désormais lors de l’Assemblée Générale mensuelle du collectif, en tout début de mois. Cette AG est ouverte à tou·te·s les adhérent·e·s « à l’année » de La Dérive – il est possible d’adhérer n’importe quand, au bar. La prochaine assemblé ;e se déroulera le lundi 6 novembre, à partir de 18h, les dates ultérieures seront affichées au bar et transmises par mail.

Cette nouvelle organisation permet 1/ de se rencontrer, 2/ de circonscrire un moment propre à cette question, par là même simplifiée, et d’éviter l’éparpillement des contacts et les trop nombreuses manipulations des listes mails.

Un long texte – qui devait être une courte intro – pour finalement ne pas dire grand chose donc, sinon que l’autogestion est une joie parfois difficile, et pour vous inviter à cette AG du 6 novembre prochain.

Des nouvelles 3

  • Petits travaux du mois d’octobre vs grand chantier du mois de novembre.

Depuis le début de l’été dernier – et plus loin encore même parfois –, pour certaines personnes, ce sont des semaines entières de travaux qui se succèdent à La Dérive (on vous épargne l’inventaire). La commission travaux a donc décidé de freiner un peu cette infernale cadence ces trois dernières semaines, et de s’offrir du repos mérité.

Les choses ont cependant continué à avancer, et des travaux plus « légers » ont été effectués. Mais les choses reprennent de plus belle en cette première moitié de novembre : les quinze jours à venir devraient être des plus efficaces et achever de préparer le lieu (du moins en ce qui concerne son enveloppe matérielle) à son ouverture « officielle ».

  • Des nouvelles de la commission fournitures.

Pour le mois de novembre, la carte de La Dérive fait peau neuve.

Comme c’est un plaisir d’être surpris·e, on vous laisse passer un soir découvrir ces choses qui passent déjà pour les meilleurs délices du quartier Dalby.

  • T’as pécho ton agenda ?

  • Vendredi 3 novembre – 20h30 : Rencontre avec David Calvo, Karim Berrouka, Li Cam, Ketty Steward et Norbert Merjagnan, auteur·e·s participant au recueil Au bal des actifs. Demain le travail, et avec Mathias Echenay, éditeur aux éditions La Volte.

  • Lundi 6 novembre – 18h00 : AG mensuelle de La Dérive.

  • Mardi 7 novembre – 19h00 : Réunion du collectif en résistance au projet immobilier de la Moutonnerie contre l’expulsion de Maison d’Accueil de Jour Francisco Ferrer.

  • Vendredi 10 novembre : Concert d’Ostavka (postpunk / coldwave – Bretagne).

    OSTAVKAfly

  • C’est leur dernière tournée. On pourrait être triste. Mais on va préférer venir danser.
  • Mercredi 15 novembre – 15h00 : Assemblée des luttes des exilé·e·s pour un antifascisme inclusif.

  • Jeudi 16 novembre : Grande manif nationale contre les ordonnances de Macron, contre son immense loi Travail, et tant qu’à faire, contre son monde entier.

  • Vendredi 17 novembre : Concert de soutien aux inculpé·e·s du quai de Valmy. Les groupes : Heavy Heart (punk-rock), Chaviré (emo-punk-hardcore). Tous les bénéfs des entrées, et une partie de celles du bar iront directement à l’anti-rep de ce procès ô combien symbolique.

  • Samedi 18 novembre, l’aprem : Free shop de La Dérive.

  • Dimanche 19 novembre, l’aprem : Atelier couture.

  • Vendredi 1 et samedi 2 décembre : Assemblé des blessé·e·s par la police.

  • Samedi 2 décembre, après-midi : Rassemblement en soutien au Jardin des ronces (place du Vieux-Doulon), suivi de la plantation d’un verger.                                             + d’infos : https://nantes.indymedia.org/articles/38914

  • Vendredi 15 décembre : Concert de Red Gloves (emo-punk-rock – Besançon) et Contractions (indie-punk – Lyon / Besançon). C’est dans longtemps, mais on l’annonce déjà, parce qu’on est trop ému·e·s !

Ça fait beaucoup de choses. D’autres viendront peut-être s’ajouter dans les jours à venir, on vous tient au courant par tous les moyens possibles.

 La situation est réjouissante !

L’enfer des vivants n’est pas chose à venir ; s’il y en a un, c’est celui qui est déjà là, l’enfer que nous formons d’être ensemble. Il y a deux façons de ne pas en souffrir. La première réussit aisément à la plupart : accepter l’enfer, en devenir une part au point de ne plus le voir. La seconde est risquée et elle demande une attention, un apprentissage continuels : chercher et savoir reconnaître qui et quoi, au milieu de l’enfer, n’est pas l’enfer, et le faire durer, et lui faire de la place.

Italo Calvino, Les Villes invisibles, 2002.

Journal de bord du 07 juin 2017

Bonjour à toutes et à tous !

Un mois que l’on ne vous a pas donné de nouvelles, il était temps d’y remédier. On a plein de choses à vous raconter ainsi que quelques dates à noter dans vos calepins.

Des nouvelles du local d’abord. Après un mois de mai bien chargé en travaux, nous avons fait une pause la semaine dernière, histoire de repartir de plus belle cette semaine !

Il y a quinze jours, nous avons profité du pont et de la disponibilité de nos deux charpentiers et de notre plaquiste, pour lancer le chantier de la cloison des toilettes, avec en parallèle l’enduit plâtre des plafonds (le placo est quasiment totalement posé !), la rénovation d’un bout de mur à la chaux, et la libération des dernières « tommettes ». Un week-end chargé donc. L’ambiance fut très studieuse et très suante : faisait chaud à la Dérive !

Le travail de fourmi pour terminer l’installation électrique se poursuit également avec son équipe de choc. Les premières ampoules, interrupteurs et prises sont déjà posés : la lumière et le jus fusent désormais au 1, rue du Gué Robert.

Semaine après semaine, le local se transforme et il est de plus en plus facile d’imaginer à quoi va ressembler la Dérive dans quelques mois. Les apéros, qui désormais ont lieu les vendredi, et le fait que de plus en plus de gens viennent découvrir le lieu et commencent doucement à se l’approprier participe certainement à cette impression.

En parlant d’apéro : le dernier avant l’été à lieu ce vendredi (09 juin) à la Dérive. Au programme : dégustation d’un fut d’une brassée d’IPA que la Brasserie du Bouffay nous a demandé de goûter pour avoir notre avis. On s’est dit que si on pouvait aider, fallait pas hésiter !

Le dernier apéro avant l’été ? Deux raisons à ça. La première est que l’un des gros chantier du mois de juin est l’installation du comptoir, de son estrade et du système pression. La deuxième raison est que le 17 juin (et non pas le 10 juin, comme nous l’avions prévu au départ), la Java des bons enfants organise une grande fête de soutien à la Dérive au jardin des ronces (https://lesronces.noblogs.org/). Au programme après-midi champêtre (jeux, contes, siestes et soleil) et soirée festive (petit concert et grand boum) !

Affiche V2

Si vous voulez filez un coup de main pour l’organisation de cette journée (notamment pour nourrir tout le monde), ou si vous avez une folle envie de venir jouer, danser, conter, chanter le 17 juin, contactez-nous par mail (lajavadesbonsenfants@riseup.net)

Avant de vous laisser, deux dates à retenir donc :

  • Vendredi 09 juin : apéro IPA à la Dérive

  • Samedi 17 juin : AG, Banquet et Fête au jardin des Ronces.

Vous pouvez également noter que les copains des Ronces organisent la fête du jardin le 24 juin. (Calendrier parfait, puisque nous avons pu nous entraider pour la logistique !)

En espérant vous y voir et à très bientôt !

Journal de Bord – 05 mai 2017

Bonjour à toutes et tous !

Quelques mots pour vous raconter nos diverses aventures. Surtout une mise en bouche pour vous inciter à venir nous rencontrer sur le lieu ou lors des « jeudis de La Dérive » pour discuter de tout ça de manière plus approfondie !

Le local prend de plus en plus forme humaine.

Les travaux avancent et on imagine de mieux en mieux ce que tout ça va pouvoir donner dans quelques mois !

On a bien attaqué le revêtement des plafonds. Et comme on aime les bonnes relations de voisinage et aussi les dancefloors endiablés, on fait les choses bien question isolation sonore.

L’installation électrique (qui demande patience, rigueur et acharnement) continue toujours d’avancer. Les premiers interrupteurs ont été posés cette semaine !

Maintenant, on va entamer la construction des cloisons des toilettes. Gros chantier ! Cette semaine, nous avons notamment rencontré des charpentiers et un couvreur pour réfléchir à la conception. Ce qu’on peut en dire c’est que le BTP, c’est quand même tout un monde !

De manière générale, nous avons peu de moyens et nous sommes toujours à la recherche de matos divers et variés. La liste est disponible sur le blog. Vous pouvez nous contacter par mail: lajavadesbonsenfants@riseup.net

Mais si le lieu s’humanise, c’est aussi et surtout parce que l’on y a organisé la première soirée le 1er mai dernier, en mode chantier ! Émotions, émotions ! C’est avec le sourire aux lèvres que l’on a vu les tomettes, si chères à nos cœurs, se faire lustrer la face par une bonne centaine de personnes, déchaînées sur le dancefloor. Après une manif plutôt décevante, ça nous a tous fait du bien !

Quelques dates à retenir :

– Après une petite pause, les apéros du jeudi reprennent leur cours et se dérouleront dorénavant sur place. Venez nous voir dès jeudi prochain !

– Retenez dès maintenant la date du 10 juin. On investit le « jardin des ronces » (https://lesronces.noblogs.org/) toute la journée pour y organiser l’AG annuelle de l’association et une grande fête champêtre !

A très bientôt !

Journal de Bord – 14 avril 2017

Bonjour à tou-te-s,

Un journal de bord rapide cette semaine, pour faire le point notamment sur la soirée du 8 avril au Grigri et sur l’avancée des travaux.

La fête de la Dérive

Nous organisions donc samedi soir le premier évènement d’ampleur de l’histoire de la Dérive:) L’objectif était double : réunir les groupes et les personnes qui gravitent autour du projet dans une grande fête et renflouer la tirelire du groupe travaux, qui allait finir par en avoir bien besoin.

En ce qui nous concerne, nous sommes très heureux-ses de comment ça s’est passé. Le nombre impressionnant de personnes motivées à participer à l’organisation a permis qu’on ne se sente jamais vraiment débordé-e-s, et il y a eu beaucoup de monde au rdv dans une super ambiance. Concerts éclectiques et endiablés, discussions enfiévrées et rencontres fructueuses : voilà un avant-goût de l’esprit qui nous espérons insuffler à la Dérive !

D’un point de vue financier, bien que nous n’ayons pas entièrement bouclé la comptabilité de la soirée, nous pouvons tout de même dire que nous retombons très largement sur nos pattes, et que l’objectif d’amasser une belle somme afin de pouvoir continuer les travaux sereinement est atteint.

Un GRAND merci à toutes celles et ceux venues partager un bout de la soirée avec nous, filer des coups de main là où il y en avait besoin, préparer la soirée en amont, etc.

Pour rappel, nous organisons tous les jeudi à 19h (sauf indications contraires) des apéros dans des bars nantais. C’est l’occasion de venir nous rencontrer, discuter, s’informer sur l’avancée du projet autour d’un verre. Nous précisons le lieu quelques jours avant sur notre page facebook : https://www.facebook.com/LaDeriveNantes/

Et pour celles et ceux qui n’ont pas pu venir samedi mais qui veulent tout de même apporter leur pierre au projet, c’est toujours possible de contribuer au financement participatif : https://www.helloasso.com/associations/la-java-des-bons-enfants/collectes/financons-la-derive

Les travaux

Demain samedi 15 avril, première vraie journée de chantier ouvert ! L’idée, c’est de permettre aux intéressé-e-s de découvrir le lieu, et de filer des coups de main sur des trucs qui avancent beaucoup plus vite lorsqu’on est pleins. Au programme : grattage du sol pour continuer à révéler les tommettes et ponçage de barriques pour en faire des tables. Envoyez juste un petit mail si vous comptez venir, qu’on puisse anticiper les quantités pour le repas du midi : lajavadesbonsenfants@riseup.net

En parallèle, l’électricité et la plomberie avancent bien. Tellement bien qu’à partir de la semaine prochaine, nous commençons à poser les faux plafonds. Comme d’habitude, n’hésitez pas à passer dire bonjour si vous voyez qu’il y a du monde sur le pont !

Enfin, on nous contacte régulièrement pour nous proposer des trucs ou nous demander le matos dont on a besoin. Pour que ce soit un peu plus clair, on a fait une liste avec les choses principales qu’on cherche à récupérer :liste_matos.png

Télécharger la liste en PDF : liste_matos

À bientôt !

 

Journal de bord – 20 Mars 2017

Salut la cantonade,

Avec une approche très subjective de l’idée de parution hebdomadaire, voici le deuxième journal de bord de la Dérive !

Des nouvelles des travaux.

Nous vous annoncions la dernière fois que le système d’assainissement du local (évacuations des eaux usées et des eaux de pluie) était en cours d’installation : c’est chose faite ! Ne reste plus qu’à reboucher les nombreuses tranchées que nous avons laborieusement creusées à coups de lapidaire et de burineur. Ce fut intense !

(Comprendre le système d’évacuation pré-existant n’a pas non plus été une mince affaire : nous avons dû nous improviser archéologues.)

Cette semaine, c’est donc béton au programme. En parallèle sont aussi prévus le démarrage du chantier électricité et une grande opération « réapparition de tommettes », en vue de leur libération de la disgracieuse colle à faux-parquet les recouvrant.

Il n’est pas toujours facile de trouver les bons outils d’organisation pour que les travaux soient efficaces, mais nous commençons à trouver un bon rythme de croisière. Voir les choses avancer est le meilleur stimulant qui soit, et plus les journées passent, plus nous nous sentons chez nous dans le lieu. Le chantier est déjà une occasion pour se l’approprier et y vivre de chouettes moments. Si vous passez dans le coin et que vous voyez qu’il y a de l’agitation là dedans, n’hésitez pas à toquer à la vitrine !

[kraʊdˈfʌndɪŋ] (Financement)

La campagne de financement avance à petit pas mais sûrement : nous avons dépassés les huit-mille euros ! Merci à tous ceux qui nous soutiennent, continuez à partager le lien de la plateforme Helloasso :

https://www.helloasso.com/associations/la-java-des-bons-enfants/collectes/financons-la-derive

Notre objectif de collecte est ambitieux mais même si nous ne l’atteignions pas la Dérive est d’ores et déjà à flot. Helloasso assure le versement des dons, objectif atteint ou non. Sans compter que le budget des travaux a été estimé au plus haut et avec l’achat de tous les matériaux. Or, nous faisons appel aux plus de coups de mains et plans de récup’ possibles, notamment par le biais de notre page facebook :

https://www.facebook.com/LaDeriveNantes

ou via ce journal de bord :

https://lajavadesbonsenfantsblog.wordpress.com

Faites tourner à la famille et aux poteaux !

Les apéros du jeudi

Après le rituel des réunions de coordination du lundi, celui des apéros du jeudi commence à s’ancrer. C’est une occasion pour nous de discuter avec les gens qui nous soutiennent et veulent prendre des nouvelles, mais aussi de rencontrer celles et ceux qui sont intéressé·es par le projet et voudraient en savoir plus ou filer un coup de main.

Il ne faut par contre pas s’attendre à une réunion très formelle. Ce n’était pas notre but en créant ces moments. Quoi de mieux pour discuter et se rencontrer que d’échanger simplement autour d’un verre ?

S’accorder ce temps est précieux pour nous. Au delà de la convivialité que cela génère, ces instants sont toujours riches d’échanges.

De plus, en cherchant des lieux amis où organiser ces apéros, nous nous sommes aussi mieux rendus compte de l’ampleur du manque d’accessibilité des bars du centre-ville. Notre volonté de permettre que tous puissent s’emparer et accéder à la Dérive n’en est que renforcée.

Le lieu du prochain apéro n’est pas encore fixé, un coup d’œil sur facebook la veille ou l’avant-veille devrait préciser les choses.

Et le 8 avril ?

L’affiche et le flyers sont prêts, ils vont très vite passer sous les rotatives. Niveau programmation on fait dans l’éclectique et ça nous plaît bien.

Important :

Nous avons besoin d’aide pour l’organisation de la soirée (logistique, communication, etc.) et surtout de bénévoles tout au long du week-end :

  • Le vendredi : pour cuisiner de quoi rassasier les papilles et les estomacs de tous.
  • Le samedi : pour assurer le service au bar, à la restauration, à l’entrée, et commencer rangement et ménage.
  • Le dimanche très tôt (le samedi très tard) et le dimanche : finir d’assurer le service et finir de ranger et ménager.

Contactez-nous par mail :

lajavadesbonsenfants@riseup.net

Si on ne se croise pas à un apéro du jeudi avant ça, nous avons hâte de passer cette soirée avec vous.

À très bientôt !

L’équipe de la Dérive.

Journal de Bord – 3 mars 2017

Bonjour à tou-te-s,

Ça fait maintenant un moment qu’on bosse sur le projet, et on s’est dit récemment que c’était une erreur de ne pas prendre le temps d’informer les gens et les groupes qui gravitent autour de manière un peu régulière. On inaugure donc aujourd’hui les journaux de bord de la Dérive, dont on espère un rythme de parution hebdomadaire. On n’y abordera pas tout, juste les questions importantes du moment, par exemple aujoud’hui : les avancées du chantier et du financement, les appels à coups de main, les dates pour venir nous rencontrer et nous soutenir, etc. En tout cas, sachez qu’en parallèle nous continuons à avancer sur l’élaboration du montage juridique, des outils de comptabilité, de l’énonciation politique, …

Le point sur le chantier

Les travaux avancent bien ! Journées chantier et après-midi déchetterie s’enchaînent depuis deux semaines. Pour le moment, on s’est avant tout occupé des travaux préparatoires (destruction des murs et des sols à aplanir, etc) et de la plomberie. Nous avons pratiquement terminé la mise en place des tuyaux d’évacuation autour des futures toilettes et de la cuisine. On essaie de vous balancer quelques photos dans la prochaine lettre ! Il reste quelques trucs à faire, mais cette première phase devrait être terminée d’ici une ou deux semaines. En parallèle, on affine la préparation des phases suivantes, notamment autour des réseaux électriques.

D’ailleurs, on cherche des ami-e-s plaquistes qualifié-e-s pour réfléchir avec nous sur des histoires de faux plafonds qui nous posent encore un peu problème, et filer des coups de main le moment venu (à vos téléphones). De la même manière, si vous avez autour de vous des électricien-ne-s motivé-e-s, un peu de savoir-faire supplémentaire ne serait pas de trop ! Le contact : lajavadesbonsenfants@riseup.net

Financement

Vous l’avez sûrement remarqué, la campagne de financement du projet est lancée ! Le texte de présentation qui l’accompagne a été retouché il y a peu pour mieux coller à l’élaboration politique encore en cours qui traverse le collectif. Nous voudrions faire du mois de mars le mois chaud concernant cette phase de financement, alors c’est le moment ou jamais de faire tourner le lien vers la page helloasso, de suivre le blog et la page facebook, etc.

La page de financement : https://www.helloasso.com/associations/la-java-des-bons-enfants/collectes/financons-la-derive

Le blog : https://lajavadesbonsenfantsblog.wordpress.com/

La page facebook : https://www.facebook.com/LaDeriveNantes/

Parlez-en à vos ami-e-s, à votre famille, et gardez en tête que même 5 ou 10 € c’est toujours quelque chose, et que rien n’empêche d’apporter votre contribution en plusieurs fois.

Et sinon, pour celles et ceux qui seraient mal à l’aise avec la plateforme web, on peut aussi prendre chèques espèces virements. Prenez contact avec nous !

Les apéros de la Dérive

Depuis cette semaine, nous proposons de se rencontrer autour d’un verre dans un bar ami à Nantes pour discuter de manière informelle des avancées du projet, parler avec vous des questionnements qui nous traversent et des obstacles sur lesquels on bute, etc. C’est tous les jeudi à partir de 19h !

On n’a pas encore calé le lieu pour jeudi prochain (le 9 mars), suivez la page facebook de la Dérive pour vous tenir informé-e.

Réservez votre 8 avril !

Le samedi 8 avril, le Grigri nous accueille pour une folle soirée. Concerts, bar et restauration par nos soins nous permettront de fêter ensemble la réussite du financement et l’ouverture imminente de la Dérive ! Réservez votre soirée. Et si parmi vous, certain-e-s sont motivé-e-s à nous filer des coups de main pour l’organisation de cette grande fête, contactez-nous ! Ce ne serait pas de refus;)

À très bientôt !

L’équipe de la Dérive

On était discret·e·s ces derniers temps, affairé·e·s que nous étions à nos nombreuses tâches et autres préparatifs.
Mais nous revoilà, et on a pas mal de choses à vous raconter !

Les travaux commencent doucement mais sûrement!

Lundi dernier, le « groupe travaux » s’est activé pour faire place nette dans le local. Il s’agissait de démolir un muret qui encombrait la cuisine, d’évacuer du vieux bazar et des déchêts abandonnés là par le précédent locataire et de ranger/agencer un peu l’espace afin de le préparer à recevoir notre touche.

Voici quelques photos de l’état de départ du lieu histoire de vous faire une idée de ce qui nous attend.

entree-bar1

L’espace principal du bar

cuisine2nb

La cuisine et son extraction

cour1

La courette

La déclaration de travaux est en cours de finalisation. En attendant, on va se concentrer sur l’installation des réseaux (plomberie, électricité…) avec l’aide de proches qui maîtrisent ces questions (on vous fait un big up les copaines!).

Oui, on a du pain sur la planche mais on est bien entouré·e·s et on a du cœur à l’ouvrage! On peut même partager avec vous cette belle ambiance grâce au concours d’une amie du Bruitagène. Elle est venue armée de son micro velu ce lundi capter du son pour que l’on puisse vous proposer une « virgule sonore ».

Travaux et financement, deux phases dans un même temps!

On s’en cache pas, ces travaux vont coûter des ronds! 30 000 € en les faisant nous-mêmes (si on déléguait tout ça à des pros, ça nous coûterait le double)
C’est pourquoi le 27 janvier dernier nous avons lancé la campagne de financement participatif  de la Dérive sur la plateforme Helloasso.
Pour le moment, nous nous appliquons à récolter 10% de la somme en nous appuyant sur nos plus proches soutiens, les abonné·e·s à notre blog et (bien-sûr) nous-mêmes. La fin du mois de janvier sonnait creux pour pas mal d’entre nous et ça a un peu ralenti ce début de collecte mais on est sûr·e·s que, février avançant, nous allons vite franchir ce premier palier.
Il nous faudra ensuite faire le plus de bruit possible autour de La Dérive.

On en profite pour glisser un remerciement tou·te·s les personnes ( souvent des Nantais·es )  qui ont pris contact avec nous pour nous faire part de leur enthousiasme pour La Dérive. Vous êtes nombreu·ses·x à avoir proposé d’y filer la patte entre aide aux travaux, bon plans pour le matos, conseils pour l’aménagement ou encore le crowdfunding.
Nous réfléchissons encore à la manière d’inclure toute cette aide. C’est le propre d’un projet construit en horizontalité… On bricole beaucoup !
Dès que l’on aura posé une base de fonctionnement, comptez sur nous pour vous donner des nouvelles. En attendant, pensez bien à nous laisser vos coordonnées de contact!

 

À  la revoyure !

Save

Save

Save

La com’ s’active

Ce moment de lancement et votre accueil pour notre petit bricolage de proposition nous confirme que nous sommes nombreuses et nombreux à désirer partir à La Dérive.

La page Facebook compte à présent plus de 250 likers en moins de 48h d’existence. Ça nous conforte encore un peu plus dans notre démarche, on prépare la phase financement participatif (=crowdfunding) un peu plus sereinement.

Bon, la méthode Coué est quand même pas mal en vogue aussi par chez nous… On l’avoue!

derivedetourée

Vous aviez remarqué que l’identité visuelle de La Dérive avait évolué ?
On n’en est pas peu fièrEs 😉

La rédaction de la campagne sur helloasso avance dans le souci du détail. Dans une semaine tout devra être fin prêt. On en profite pour se familiariser avec cette plateforme dédiée aux assos et on apprécie l’outil qui a tout d’une plateforme classique. Et voici un rapide aperçu de ce à quoi risque de ressembler notre page de collecte!

workingprogress

En amont du lancement de la campagne de crowdfunding, il faut que La Dérive soit connue du plus grand nombre . Alors continuez comme vous aviez commencé : Likez, partagez  nos publications et ce blog, suivez-nous et retweetez, faîtes découvrir la Dérive à vos proches et amiEs, vos collègues, votre mamie, vos voisinEs… On compte sur vous!

À bientôt!

 

Save